blackbouler


blackbouler

blackbouler [ blakbule ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1837; adapt. de l'angl. to blackball, de black « noir » et ball « boule »
1Vx Rejeter par un vote en mettant dans l'urne une boule noire. Par ext. Mod. Mettre en minorité dans un vote. Son frère aîné « s'était fait blackbouler aux élections » (A. Gide).
2Fam. Refuser (un candidat) à un examen. coller.
3Par ext. évincer, 1. repousser. N. m. BLACKBOULAGE , 1866 .

blackbouler verbe transitif (anglais to blackball, rejeter avec une boule noire ; d'après bouler) Vieux. Évincer, par un vote dans lequel apparaît une majorité de boules noires, un candidat à un club, à un cercle, etc. Familier. Faire échouer un candidat à une élection ou à un examen : Il s'est fait blackbouler aux législatives. Familier. Écarter quelqu'un, rejeter quelque chose : Blackbouler un projet.blackbouler (synonymes) verbe transitif (anglais to blackball, rejeter avec une boule noire ; d'après bouler) Familier. Faire échouer un candidat à une élection ou à un...
Synonymes :
- coller (familier)
- évincer
- recaler (familier)
Contraires :
- élire
Familier. Écarter quelqu'un, rejeter quelque chose
Synonymes :
- éliminer
Contraires :
- agréer

blackbouler
v. tr. Faire échouer lors d'une élection.

⇒BLACKBOULER, verbe trans.
Fam. [L'obj. désigne une pers.] Évincer par un vote en mettant une boule noire dans l'urne; p. ext., rejeter une candidature à un cercle ou à un club; infliger un échec à quelqu'un lors d'un examen, dans des élections, etc. Blackbouler un candidat :
1. Son petit cousin se présentait au cercle. Il craignait qu'il ne fût blackboulé. La candidature était déjà affichée. Dans ces conditions, il n'osait lui conseiller de la retirer; ...
A. FRANCE, Le Lys rouge, 1894, p. 159.
2. La note dominante de cette journée c'est la satisfaction truculente de n'avoir pas été blackboulé. Les élus des partis extrêmes en oublient les batailles de demain.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 5, 1906-07, p. 14.
P. ext., fam. [L'obj. peut désigner un inanimé] Évincer, repousser quelqu'un, quelque chose. Blackbouler un article (en refusant son insertion) je vous demanderais d' avance le service de le retirer de la rédaction s' il était blackboulé. (VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1891, p. 45).
Rem. Attesté dans Lar. 19e Suppl. 1878-Lar. encyclop., LITTRÉ, DG, Ac. 1932, ROB., QUILLET 1965, DUB.
PRONONC. ET ORTH. :[blakbule]. PASSY 1914 prononce [blagbule] (sonorisation de [k] devant ). La majorité des dict. écrit blackbouler, blackboulage. Cependant GUÉRIN 1892 admet parallèlement blacboulage ou blackboulage, blacbouler ou blackbouler.
[b]ÉTYMOL. ET HIST. — 1834 « black-bull » subj. prés. (MÉRIMÉE, Corr. gén., 1, 303 dans QUEM.); 1837, 5 févr. blackbouler (Mme DE GIRARDIN, Lettres paris., ibid.).
Empr. à l'angl. [to] blackball (BONN.; MACK. t. 1, p. 211; FEW t. 18, pp. 24-25) attesté au sens « de voter contre l'admission d'une personne dans un club, un cercle [en plaçant une boule noire au lieu d'une blanche dans l'urne ou par quelque autre procédé] », dep. 1770 dans NED. Le verbe angl. to blackball est un dénominatif de blackball « boule de bois, d'ivoire, de couleur noire, mise dans l'urne pour rejeter l'admission d'un nouveau membre » (NED; ODEE) qui est lui-même composé de l'adj. black « noir » et du subst. ball « boule, balle » (balle1). Après quelque hésitation orth. au moment de l'empr., le mot actuel représente une adaptation d'apr. bouler.
STAT. — Fréq. abs. littér. :2.
DÉR. Blackboulage, subst. masc., fam. Action de blackbouler; échec à une candidature, un examen. « Excusez-moi, cher ami, mais je n'ai plus rien à faire, à dire ici après ce blackboulage » (ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 175). (Attesté dans GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop., ROB., QUILLET 1965, DUB.). []. Cf. blackbouler. 1re attest. 1866, 8 avr. (H. DE VILLEMESSANT, L'Évènement [à propos de souvenirs remontant à 1840] dans QUEM.); dér. de blackbouler, suff. -age. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — BEHRENS Engl. 1927, p. 227. — BONN. 1920, pp. 9-10. — DARM. 1877, p. 254. — TARDEL (H.). Das Englische Fremdwort in der modernen französischen Sprache. In : Festschrift 45. Versammlung deutscher Philologen und Schulmänner. Bremen, 1899, p. 369, 388.

blackbouler [blakbule] v. tr.
ÉTYM. 1877; blackbouler, attestation isolée, 1837; adapt. de l'angl. to blackball, de black « noir », et ball « boule » (refait sur boule).
Anglicisme.
1 Anciennt. Rejeter (qqn) par un vote, en mettant dans l'urne une majorité de boules noires.Mettre (qqn) en minorité dans un vote. || Se faire blackbouler au premier tour.
1 Son frère aîné, qui travaillait l'opinion dans un département du Midi, s'était fait blackbouler et reblackbouler aux élections.
Gide, Si le grain ne meurt, I, 6.
2 Fam. Refuser (un candidat) à un examen. Coller.
3 Par ext. Écarter (qqn) avec rudesse. Évincer, repousser; et aussi (fam.) envoyer (bouler, promener, etc.).
2 Il (Henri Béraud) dit avoir reçu les félicitations de X., Y. et Z., cite dix noms dont huit sont ceux d'auteurs blackboulés par nous.
Gide, Journal, mai 1923.
——————
blackboulé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (1860, n.).
|| Candidat blackboulé.N. || Les élus et les blackboulés.(Choses) :
3 Et ce point de vue de la réalisation théâtrale d'un chef-d'œuvre blackboulé est un point de vue auquel on ne pense jamais.
A. Artaud, Lettre à Louis Jouvet, 1er mars 1932, Œ. compl., t. III, p. 297.
DÉR. Blackboulage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BLACKBOULER — v. tr. Refuser l’admission d’un candidat à un examen, ce qui se faisait autrefois en lui donnant des boules noires. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • blackboulage — blackbouler [ blakbule ] v. tr. <conjug. : 1> • 1837; adapt. de l angl. to blackball, de black « noir » et ball « boule » 1 ♦ Vx Rejeter par un vote en mettant dans l urne une boule noire. Par ext. Mod. Mettre en minorité dans un vote. Son… …   Encyclopédie Universelle

  • déboulonner — [ debulɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1871 ; de dé et boulonner 1 ♦ Démonter (ce qui était boulonné). Déboulonner une pièce mécanique. La colonne Vendôme fut déboulonnée sous la Commune. 2 ♦ Fig. et fam. Déposséder (qqn) de sa place, de son… …   Encyclopédie Universelle

  • élire — [ elir ] v. tr. <conjug. : 43> • eslire 1080; lat. pop. °exlegere, class. eligere 1 ♦ Vx Choisir (⇒ élu). Le mari « que j ai su vous élire » (Molière). ♢ Mod. Élire domicile. 2 ♦ Cour. Désigner à une dignité, à une fonction par voie de… …   Encyclopédie Universelle

  • travailler — [ travaje ] v. <conjug. : 1> • 1080; lat. pop. °tripaliare « torturer avec le tripalium » → 2. travail I ♦ V. tr. A ♦ 1 ♦ Vx (sauf dans quelques emplois) Faire souffrir, tourmenter, torturer. Littér. (douleur, gêne physique) « La goutte me… …   Encyclopédie Universelle

  • Anti-Église — Franc maçonnerie Symboles maçonniques sur l épée de La Fayette. On appelle franc maçonnerie un ensemble polymorphe de phénomènes historiques et sociaux formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par …   Wikipédia en Français

  • Franc-Maçon — Franc maçonnerie Symboles maçonniques sur l épée de La Fayette. On appelle franc maçonnerie un ensemble polymorphe de phénomènes historiques et sociaux formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par …   Wikipédia en Français

  • Franc-Maçonnerie — Symboles maçonniques sur l épée de La Fayette. On appelle franc maçonnerie un ensemble polymorphe de phénomènes historiques et sociaux formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par …   Wikipédia en Français

  • Franc-maconnerie — Franc maçonnerie Symboles maçonniques sur l épée de La Fayette. On appelle franc maçonnerie un ensemble polymorphe de phénomènes historiques et sociaux formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par …   Wikipédia en Français

  • Franc-maçon — Franc maçonnerie Symboles maçonniques sur l épée de La Fayette. On appelle franc maçonnerie un ensemble polymorphe de phénomènes historiques et sociaux formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par …   Wikipédia en Français